Lot n°100

Tablette de la Biccherna, dite tavoletta

Adjugé 470 000 €

Tablette de la Biccherna, dite tavoletta, peinte a tempera sur bois sur deux registres.

Registre supérieur : à gauche, représentation du camerlingue, moine devant un comptoir, une bourse dans les mains ; à droite, les blasons des quatre administrateurs siennois.

Registre inférieur, longue inscription sur neuf lignes en italien :

QUESTO : E LIBRO · DEL ENTRATE E SITE · DELA BICHERNA DEL COMUNE · DEDI SIENA · DI · VI · MESI · AL TEMPO DI DONO MATTEO MONACO DI SANTO GALGANO · E DI FILIPPO DI MIS[SERE] PETRO · GIUANNI PETRONI · ANTONIO DI MIS[SERE] SOCCO · E PETRINO DI NADDINO · CAMARLENGO E QUATRO · DES S [PATER?]NA · DA KL JULIO · A KL GENAIO · [anno MCCCXXXVI] (illisible)

″ Ceci est le livre des entrées et sorties de la Biccherna de la Commune de Sienne pour six mois au temps de Don Matteo, moine de San Galgano, et de Filippo de Messires Pietro, Gi[o]uanni Petroni, Antonio de messire Socco et Petrino di Naddino, camerlingue et quatre de S[an Paterno ?], des calendes de juillet à celles de janvier – année 1336 (illisible) ″

 

Sienne, école d’Ambrogio Lorenzetti, deuxième quart du XIVe siècle, second semestre de 1336

 

Hauteur panneau : 40,3 cm – Largeur panneau : 26 cm

 

Fixée dans un cadre, Hauteur totale : 52,7 cm – Largeur totale : 37,2 cm

 

(quelques accidents et reprises à la polychromie, date partiellement effacée et restaurée, fragment de courroie)

 

Provenance :

  • Collection Johann Anton von Ramboux, peintre, puis conservateur du Musée Wallraf-Richartzde Cologne (Trèves, 1790 – Cologne, 1866), n°15.
  • Vente Cologne, Lempertz, 23 mai 1867, Catalog der nachgelassenen Kunst-Sammlungen des Herrn Johann Anton Ramboux, cat. J.M. Herbele, N°15, lot 348, p 59.
  • Ancienne collection parisienne d’avant-guerre, restée dans la descendance.

 

Les Siennois désignaient au Moyen Age sous les noms de Biccherna et de Gabella leurs administrations financière et douanière. Il s’agit du lieu où l’on conservait les registres des comptes, revenus et dépenses. La Biccherna avait de l’importance car c’est elle qui percevait tous les droits et revenus tout en pourvoyant en même temps à toutes les dépenses. Les documents étaient conservés entre deux planches en bois servant de reliure mobile serrée par une courroie attachée à la couverture supérieure. Le décor du plat est partagé en deux parties sensiblement égales séparées par la bande horizontale correspondant au passage de la courroie ; généralement une scène était représentée à la partie supérieure, plus bas, l’inscription commençait par la formule ordinaire « Questa è l’entrata e l’uscita della Biccherna del comune di Siena al tempo di … » accompagnée des noms du camerlingue et des administrateurs, avec le début et la fin de leur semestre ainsi que l’année.

Ici est représenté le moine Mattheus de l’abbaye de San Galgano, située à une trentaine de kilomètres au nord de Sienne, qui est bien mentionné en 1336 dans les archives. Il est figuré dans son rôle de camerlingue déversant des pièces sur un comptoir d’une bourse qu’il tient dans une de ses mains.

A droite, les armoiries des quatre administrateurs de l’époque :

– Filippo Petro Forteguerri d’azur à trois fasces d’argent (armoiries que l’on retrouve plus tard sur une tavoletta de l’année 1344)

– Antonio Sozzo di Legaccio d’or à trois barres d’azur

– Giovanni Petroni di Siena d’or à trois étoiles à cinq branches d’or sur une pal d’azur (armoiries que l’on retrouve plus tard sur une tavoletta de l’année 1348)

– Bellanti Petrino di Naddino da Siena  de gueules, à la bande d’or, au chef de gueule au lion d’argent rampant, chargé d’un lambel à cinq pendants (armoiries que l’on retrouve plus tard sur une tavoletta des années 1433 et 1437)

 

Cette tavoletta faisait partie de l’importante collection réunie au XIXe siècle par le peintre allemand Johann Anton von Ramboux qui exerça son art dans différents pays. Après une formation à Florenville en Belgique, puis dans l’atelier de David à Paris, il étudia ensuite à Munich puis se rendit à Rome en 1815 où il resta jusqu’en 1822, pour terminer sa vie à Cologne comme conservateur du Musée Wallraf-Richartz en 1866. Il acquit ainsi jusqu’à trente et une de ces couvertures de Biccherna qui furent dispersées un an après sa mort par le libraire antiquaire J.M. Lempertz à Cologne.

Elle figure ainsi dans le catalogue de vente à la page 59, sous le n°15 de sa collection de tavolette, sous cette notice reprenant la désignation qu’en a faite Ramboux lui-même :

« Eine Tafel mit dem Kämmerer und vier Wappen. Al tempo di Dno Matteo Monaco di Santo Galgano 1336. Holz 1’ 3” 6’” h., 10”b. » (Tableau représentant le chambellan et quatre blasons. Al tempo di Dno Matteo Monaco di Santo Galgano. 1336. Bois Hauteur : 40,5 cm et Largeur : 26 cm).

Plusieurs des 31 panneaux peints de la collection Ramboux sont conservés à présent dans différentes collections publiques, deux dans des collections privées, huit dont celle-ci ne sont pas localisées :

  • Musée des Beaux-Arts, Budapest (n°1-1263, n°7-1282, n°8-1296, n°24-1389, n°27-1414)
  • Musée des Arts Décoratifs, Berlin (n°2-1294, n°9-1304, n°13-1329, n°21-1364, n°30-1437)
  • Musées d’Etat, Berlin (n°5-1278)
  • Archives de la ville, Sienne (n°6-1280, n°10-1314, n°25-1394, n°28-1458)
  • Bibliothèque Nationale de France, Paris (n°14-1331, n°16-1339)
  • Victoria and Albert Museum, Londres (n°20-1357)
  • Musée des Beaux-Arts, Boston (n°21-1364)
  • Rijksmuseum, Amsterdam (n°31-1452)
  • Collections privées (n°3-1266, n°17-1350)

 

Dans l’ouvrage Archivio della Biccherna del comune di Siena de 1953, une section consacrée au recensement des panneaux perdus signale, sous le numéro 16 p 208, la tavoletta présentée ici.

 

A raison de deux par an, on estime à 864 le nombre de tablettes réalisées durant la période allant de 1257 à 1689 ; la ville de Sienne en possède encore 82 (datées de 1257 à 1613) dont 14 pour le Trecento.  Certaines d’entre elles ont été peintes dans les ateliers d’artistes siennois, certains de renom, auxquels la Biccherna faisait appel. Les registres de l’administration de la ville sont en effet riches d’enseignements et des historiens de l’art ou archivistes du XIXe siècle, comme Gaetano Milanesi et M. Lusini, ont mis en lumière cette collaboration. Pour la première moitié du XIVe siècle, sont cités entre autres dans les paiements les noms des peintres Guido Cinatti (années 1320, 1321, 1324 et 1332) et Ambrogio Lorenzetti (années 1340 et 1344). Il semble que cela soit à l’école du second que l’on puisse rattacher cette tavoletta, un an avant que Lorenzetti peigne pour le Palais Public de Sienne la grande fresque du Bon et du Mauvais Gouvernement (1337-1340).

 

Bibliographie :

Katalog der Gemälde alter Italienischer Meister (1221-1640) in der Sammlung des Concervator J.A. Ramboux, Cologne, 1862, n°15.

  1. Geffroy, ″Tablettes inédites de la Biccherna et de la Gabella de Sienne″ dans Mélanges d’archéologie et d’histoire, tome 2, 1882. p 418, n°15.

Archivio della Biccherna del comune di Siena, Inventario, tome XII, Rome, 1953, p 208, n°16.

  1. M. Dobrynin, Social Closure and the Arts in Late Medieval Siena, thèse, 2012, p 217, n°19

 

Autres ouvrages consultés :

  1. Enlart, ″L’Abbaye de San Galgano, près Sienne, au treizième siècle″ dans Mélanges d’archéologie et d’histoire, tome 11, 1891. pp. 201-240.
  2. Borgia, E. Carli, M.A Ceprari, U. Morandi, P. Sinibaldi, C. Zarrilli, Le biccherne, Tavole dipinte delle magistrature senesi (secolo XIII-XVIII), Rome, 1984.
  3. Tomei, Le biccherne di Siena, Arte e Finanza all’alba dell’economia moderna, Retablo, Rome, 2002.

En savoir plus
Vente
calendrier 26/11/2022 14:00
OLLIOULES

Maison des Enchères

Voir la vente
Déposer un ordre Se renseigner
Catégorie Bas Moyen Âge
Vente
26/11/2022 14:00 OLLIOULES

Maison des Enchères

Voir la vente
Catégorie Bas Moyen Âge
Vente
26/11/2022 14:00 OLLIOULES

Maison des Enchères

Voir la vente

Autres objets de la vente