Lot n°73

Plaque

Adjugé 95 000 €

Plaque en émail peint avec rehauts d’or représentant en buste Antoine d’Halluin, seigneur de Piennes, contre-émail saumoné. Le gentilhomme est figuré tourné de trois-quarts sur la droite coiffé d’un chapeau plat orné d’une plume et revêtu d’un pourpoint à collet laissant dépasser le col cassé de la chemise.
Monogrammé en bas à droite * L * L *.Limoges, Léonard Limosin, vers 1560/70

 

Hauteur : 14 cm – Largeur : 10 cm

 

(petits manques et légères restaurations)

 

Antoine d’Halluin (ou Anthonis van Hallewijn), issu d’une famille flamande puis picarde, est né vers 1505. Seigneur de Piennes et de Maignelais, il fut Grand Louvetier de France, charge créée en 1520 par François 1er, qui prête serment de fidélité au roi. Il fut aussi chevalier de l’Ordre de Saint-Michel et de l’Ordre du Saint-Esprit. Il épousa en 1525 Louise de Crèvecoeur, veuve de l’Amiral de Bonnivet, autre grand personnage du Royaume. Homme de guerre, il fit preuve maintes fois de bravoure, contre les Impériaux en Artois en 1523, en Italie en 1537, à la défense de Metz en 1552. Il mourut un an après, face à l’assaut donné par l’armée de Charles Quint en la ville de Thérouanne.
On lui connait deux portraits réalisés par François Clouet et son atelier conservés au musée de Condé à Chantilly. Le dessin qui servit vraisemblablement de modèle est celui que l’on date vers 1547 (MN261, B137, fig.). L’émail donne une expression d’un homme plus âgé, peut-être exécuté quelques années plus tard.
Durant sa longue carrière, Limosin se révèle bien l’émailleur des rois, portraiturant François 1er de son vivant, Henri II et Charles IX, mais également les dames de la cour, épouses ou mères des souverains. Il faut ajouter les grands personnages de l’Etat comme le connétable Anne de Montmorency ou Jacques Galliot de Genouillac, grand maître de l’artillerie, ainsi que des cardinaux et des évêques de la haute noblesse. Il est tout naturel que cela soit lui, l’émailleur le plus réputé de Limoges, qui ait peint l’éminent personnage qu’était le Grand Louvetier de France. Ce portrait d’Antoine d’Halluin, inédit à ce jour, constitue ainsi une précieuse découverte.

 

OUVRAGES CONSULTÉS ET LIEN

M. le Chevalier de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des Pairs de France, Paris, 1824, Tome IV, « De Hallwin », p. 5 ; S. Deprouw, « Léonard Limosin et l’art du portrait émaillé » dans L’Estampille/Objets d’art, avril 2010, pp. 65-71 ; S. Deprouw https://deprouw.fr/blog/leonard-limosin-le-bref-apogee-de-lemail-peint-2/.

En savoir plus
Vente
calendrier 11/05/2022 14:00
AGUTTES

Drouot – salle 9

Voir la vente
Déposer un ordre Se renseigner
Catégorie émail peint
Vente
11/05/2022 14:00 AGUTTES

Drouot – salle 9

Voir la vente
Catégorie émail peint
Vente
11/05/2022 14:00 AGUTTES

Drouot – salle 9

Voir la vente

Autres objets de la vente